POURQUOI DEVENIR LINEN ADDICT

21 juin 2018

Si vous êtes déjà venus par ici, vous savez que le lin est ma matière de prédilection, pour les nouveaux : Welcome !

Il me paraissait important de vous expliquer pourquoi le lin est si vertueux:

LA MATIERE :

Notre vêtement est notre seconde peau, notre coéquipier pour affronter le temps et la vie. Il se doit d’être digne de confiance, fiable et agréable.

Cela passe par sa coupe, mais également par sa matière. Le lin est LE parfait coéquipier :

-        Thermorégulateur, il vous tient au frais en été et au chaud en hiver. Pour le point technique, dans les fibres il y a de la pectine qui retient l’eau ou la libère. C’est grâce à cela que la matière est thermorégulatrice. Cela en fait une fibre vivante.

-        Respirant, vous pouvez transpirer dedans, vivre de folles soirées aux ambiances enfumées, craquer sur le « fat charme » d’une baraque à frites… (je laisse libre cours à votre imagination), il vous suffira de l’aérer pour qu’il se déleste de ces souvenirs olfactifs.

-        Hypoallergénique et antibactérien, il n’irrite pas et n’encourage pas la prolifération de ce monde bactérien invisible que nous ne souhaitons pas vraiment voir…

-        Résistant, la fibre de lin est longue. Il faut savoir que plus la fibre qui compose votre textile est longue plus votre matière laissera le temps glisser sur elle sans heurt.

-        Doux, la maille de lin est douce et soyeuse contrairement aux idées reçues. Elle offre un confort qui fait remettre en cause un bon nombre de matières !

-        Naturel, en fin de vie le lin se décomposera sans laisser de trace.

LA TRANSFORMATION (Européenne):

Parce qu’avant de devenir cette douce maille qui vous enveloppe, c’est une fibre qu’il faut extraire, puis filer et tricoter. C’est souvent cette partie que nous connaissons peu et qui implique pourtant à chaque étape un nouveau partenaire, un nouveau lieu, et de nouvelles questions dans ma quête de traçabilité et d’éthique (Il faut savoir que ce sont souvent ces étapes qui sont réalisées en Asie dans la plupart des vêtements en lin).

A nouveau, le lin est LA filière de confiance :

-        Une grande famille ! Bon d’accord c’est sûrement un peu subjectif, mais honnêtement tous les interlocuteurs que j’ai rencontrés de cette filière m’ont parlé avec leurs tripes (passez-moi l’expression). Ils sont unis, défendent et promeuvent leur filière de concert et s’intéressent à l’intégralité des étapes de transformation: de l’agriculteur à la marque telle que Kipluzet. Leurs valeurs me parlent et me rendent fière de faire partie de cette filière.

-        Ecologique, toutes les étapes de transformation sont mécaniques

-        Sociale, les opérations mécaniques demandent une main d’œuvre importante et participent ainsi à maintenir un tissu économique et social en zone rural.

-        Locale et traçable, tout est transparent et européen. La filière me permet de remonter jusqu’aux champs ! Pas d’omerta. La CELC qui regroupe tous les acteurs intervenant dans la transformation du lin attribue un certificat « MASTERS OF LINEN » à ceux qui effectuent leur transformation en Europe. C’est ainsi que je peux vous assurer que le lin de Kipluzet (et aussi parce que je suis allée presque partout, next trip => Pologne !) :

  • a poussé en France (85%) et Belgique (15%)
  • la fibre est extraite dans les coopératives agricoles proches des lieux de cultures,
  • La fibre est transformée en fil par une entreprise française dans son usine en Pologne
  • Le fil est tricoté au Portugal au Nord de Porto

Ici pour voir le mapping

 

LA CULTURE :

Au départ, ne l’oublions pas cette douce fibre est une plante à la fleur bleue violette qui va nous donner une partie de sa tige. Le Lin est LA plante parfaite =>

-        Jolie ! Oui, c’est encore un peu subjectif, mais soyons honnête, on tient tous compte du subjectif et cela ne lui retire rien ;-). En ce moment (vite, vite c’est la fin) vous croiserez peut être ces champs de jolies fleurs éphémères.

N’est-ce pas joli ?

-        Ecologique, elle a choisi la côte ouest européenne, la Normandie et le Nord pour la France. Pour avoir vécu dans ces deux magnifiques régions, je vous confirme que l’humidité naturelle du climat suffit à la faire grandir. Pas besoin d’ajout d’eau ! elle demande également très peu d’entrants = mot technique qui regroupent les produits ajoutés pour la culture tels que les engrais et les produits phytosanitaires.

-        Zéro déchet, si, si ! Rien ne se perd tout se transforme, les graines, le bois à l’intérieur de la tige, tout est valorisé (sous forme de paillettes de bois pour le jardinage, de litières animales, d'aggloméré …).

-        Partageuse, la plante demande à changer de sol tous les ans. Cela implique une rotation de culture et donc un sol plus équilibré et plus sain ! (chaque culture donnant et prenant des éléments différents au sol, la rotation évite l’épuisement)

-        Locale, C’est la seule fibre textile végétale originaire du continent, 80% de la production mondiale de fibre de lin teillé (dont on extrait la fibre) est d’origine européenne et la France en est le leader mondial ! (Cocorico !)

 

Bon, il y aurait tant à dire encore, n’hésitez pas si vous avez la moindre question !!! J’y répondrai avec grand plaisir :-)

Et si vous ne connaissiez pas le lin, essayez !

AS